Net rejet à la néfaste initiative « Stopper le mitage »

Le PLR Valais pour un aménagement sain du territoire, mais sans durcissement du droit en vigueur

Appelés aux urnes ce dimanche de votations fédérales, les Suisses se sont clairement prononcés contre la nuisible initiative des Jeunes Verts « Stopper le mitage ». La population valaisanne a affiché elle aussi un fort rejet, par 78,6%. Le PLR Valais est ravi de ce résultat. En effet, une acceptation de ce texte aurait infligé une double peine à notre canton suite à la LAT acceptée en 2013 et contre l’avis de 82% des Valaisans. Le parti souhaite un aménagement sein du territoire, mais refuse un durcissement du droit en vigueur. 

Le peuple suisse et valaisan a aujourd’hui rejeté l’extrême initiative des Jeunes Verts « Stopper le mitage ». Celle-ci prévoyait que toute nouvelle zone à bâtir ne serait autorisée que si une autre surface d’une taille au moins équivalente et d’une qualité de sol comparable ait été déclassée au préalable. Une commune valaisanne aurait dû se montrer prête à déclasser ses zones à bâtir en zones agricoles, afin que de nouvelles zones à bâtir puissent être créées dans la périphérie de Zurich.
À cela venaient s’ajouter d’autres dispositions relatives à la densification, à une promotion étatique des quartiers durables et aux constructions en dehors des zones à bâtir. Cette bureaucratie aurait privé notre canton de sa liberté en matière d’aménagement du territoire et aurait entraîné un gel des zones à bâtir avec pour conséquence des prix de l’immobilier à la hausse, engendrant des loyers exorbitants pour les familles et les PME. Avec la révision de la LAT prévue comme la solution au blocage des zones à bâtir, le Valais se serait vu infliger une double peine. 

Les suites à la LAT
Nul besoin d’un durcissement du droit en vigueur pour assurer un aménagement durable du territoire : le Valais attend d’ici avril la validation par la Confédération de son plan directeur cantonal. Lorsque ce nouveau plan directeur cantonal entrera en vigueur, les nouvelles normes devront être appliquées dans les communes – qui devront à leur tour ajuster leurs plans d’affectation. Cette étape nécessitera beaucoup de travail et de temps. Pour le PLR Valais, l’aménagement du territoire est une politique intergénérationnelle et un exercice qui ne doit pas être fait à la va-vite !
 

Aucune actualité disponible.